Nos actu

Comment transporter les vélos dans le train?

22 octobre 2015

Avant de partir à l’aventure en vélo en famille, mieux vaut se renseigner sur les possibilités de mettre les vélos dans le train pour effectuer une partie du parcours ou pour revenir au point de départ. Les possibilités varient selon les réglementations des compagnies ferrovières mais aussi selon la bonne volonté du chef de gare. Nous avons souvent eu quelques moments de paniques avec tout notre chargement mais généralement les aventures se sont toujours bien finies. Il y a aussi quelques variations selon les pays.
Les vélos dans le train en Suisse : il y a toujours des wagons spéciaux pour le vélos, de plus les suisses sont très serviables.
Les vélos dans le train en Italie : il y toujours des  wagons spéciaux mais la place est souvent limitée. Les italiens sont sympas et accueillent les cyclistes volontiers.
train dolomites train dolomites 2
Les vélos dans le train en Espagne : nous n’avons pas trouver de solutions!
Les vélos dans le train en France : la SNCF a mis en place des règles très strictes. La place pour les vélos est souvent très limitée. Il faut bien réserver son billet spécial vélo, se renseigner…
Une mauvaise expérience pour le transport des vélos dans le train en France
Lors de notre parcours Canal du midi à vélo, nous avons eu quelques déboires. Nous avions réservé le voyage en train de Castelnaudary à Bordeaux. Nous avions pris la précaution de  réserver tous les billets vélo. Notre tandem était démonté et ne prenait pas plus de place qu’un vélo. Le train était vide. Au moment de monter dans le train, le contrôleur nous a strictement interdit de monter dans le train. Sous prétexte que « Seuls les vélos standards sont acceptés dans les trains. Les vélos couchés, les tricycles, les tandems et les remorques ne sont pas autorisés. » Le vélo à la SNCF c’est ça!
C’est vrai, il y a le règlement, et puis après il y a peut-être le bon sens. Notre train pour nos vacances à vélo est parti sous nos yeux, sans nous. Toute la famille était en larme sur le quai. Nous avons dû rejoindre Bordeaux en voiture. Tant pis pour notre bilan carbone.
Puis Hubert a dû retourner chercher la voiture en train seul.
Nous avons fait une lettre de réclamation à la SNCF, au moins pour qu’elle nous rembourse les billets de train compostés mais non utilisés. Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse…bientôt 1 an…!

Vous aussi, laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =